Ma 4ème de couverture

Je vais pas perdre trop de temps avec les liseuses sony reader et Nook vu qu'elles représentent que dalle du marché. Manifestement,  il faut se concentrer sur la KINDLE qui truste près de 50 % du marché et l'IPAD. Amazon versus Apple !

J'attaque donc J'ouvre mon compte KDP ( kindle Direct Publishing) pour commencer à remplir les informations basiques sur mon livre. Et là, un petit champ "description" que je dois remplir. 
La description de votre livre correspond à ce que voient les clients en faisant leurs achats dans la Boutique Kindle. Imaginez qu'il s'agit du rabat intérieur de la couverture d'un livre relié. La description est le premier regard que portera le lecteur sur le contenu de votre livre. Une description rédigée avec soin montre aux lecteurs que le livre est lui-même de la même qualité.
Pas vraiment une quatrième de couverture mais ça y ressemble furieusement. Et c'est là que les difficultés commencent. Déjà KDP permet d'écrire 4000 caractères. Cela fait grosso modo environ 650 mots. C'est beaucoup trop. Une quatrième de couverture a pour but d'informer le lecteur sur le contenu de roman ( présenter l'auteur au pire ) et surtout donner une furieuse envie de le dévorer ( accessoirement de dépenser quelques euros). 

Certains proposent 200 mots. C'est déjà mieux. Il faut écrire quelque chose de punchy. Alors ? Voyons un peu ce qui fonctionne. Avec deux exemples de l'actu, un Musso ( ou un Levy je sais plus) et un Tolkien.

Le Livre de poche s'est pas trop foulé sur cette 4ème de couv'. Le nom de l'auteur et le titre au cas où on aurait raté la photo de la couverture ( très réussie). Et un petit descriptif "grande aventure", "embûches", "fantastique", "dragon"... ça donne envie. Quant à dire qu'il s'agit là d'un des livres les plus aimés et influents du XX° siècle... faut pas pousser Smirgol dans les orties. Enfin si cela peut vous faire dépenser 6 euros.

Plus intéressante est la 4ème de couv' de Guillaume Musso, Demain. Du bel ouvrage. L'accroche en énorme. "Elle est son passé...il est son avenir". 
Phrase à deux balles qui veut rien dire mais qui sonne. Pas convaincu, vous glissez sur le dernier paragraphe qui en trois lignes, vous convainc de lâcher 18 euros. 
Ensuite, vous pouvez vous perdre dans le paragraphe qui donne un peu plus d'explications, mais si vous le lisez c'est que déjà 90 % du boulot est fait. 

Il faut donc :

1. Que je trouve une accroche à Araknea. Genre "Dans l'espace personne ne vous entendra crier", "Qui boira mon sang aura la vie éternelle", "je ne suis pas une bête, je suis un être humain".


2. Quelques phrases sybillines mais terriblement efficaces.
3. Un p'tit résumé.
4. ... que je me mette au boulot entre Juillet et Août.

Articles les plus consultés