#MacDo offre un #ebook avec son #HappyMeal

Coincé entre une tranche de fruit bio, un coca et un hambuger, les petits anglais pourront jusqu'au mois de juin, grâce à #Kobo télécharger gratuitement avec leur Happy Meal, un livre numérique. Expérience louable, à n'en pas douter. Vaut mieux un bon roman qu'un jouet en plastique made in China ! Non seulement nos chères têtes blondes ( ou brunes) pourront se mettre à la lecture mais surtout, secrètement, le format de l'ebook s'impose. Un wifi gratuit chez MaDo et en quelques secondes, le gamin ou même les parents se retrouvent à lire un roman numérique. Je trouve cela excellent. 
 « Nous sommes ravis de travailler avec Mcdonald pour donner aux familles l'accès à des livres de qualité, abordables, et de répandre la joie de la lecture. Lire pour le plaisir peut enrichir la vie des enfants et jeunes au-delà de la salle de classe, et leur donner les compétences vitales pour le reste de leur vie. » explique la responsable des partenariats de la National Literacy Trust.

Bien sur, j'attends déjà les cris d'orfraie de certains éditeurs et même de lecteurs qui vont crier au blasphème, au crime de lèse majesté ... comment ? Considérer le livre comme une vile marchandise publicitaire, un objet commercial que Mac Donald diffuse comme des petits pains. Oui ! Et personnellement cela ne me gêne pas. En quoi, le canal de diffusion a-t-il un impact sur la qualité intrinsèque d'un ouvrage ?

Un roman sur les rayons d'une petite librairie a-t-il plus de qualités qu'un ebook téléchargeable via MacDo ? Malheureusement pour les auteurs et écrivains indépendants, actuellement, encore beaucoup de lecteurs ne veulent pas prendre de risque. Dommage... d'ici ce changement de mentalités, je reprends un café, achète un brownie et finis mon ebook. 

Posts les plus consultés de ce blog

#Writetips La #Structure d'un #Roman

Ma 4ème de couverture