[ #Winner of the #Nanowrimo2014 ]

09:49 0 Comments A+ a-


Proud to be this kind of slayer of #novel
Hourrah ! Première participation et première victoire. Je rejoins le cercle des pourfendeurs du dragon des 50 000 mots. 50 999 mots pour être précis en 24 jours.

"Et maintenant, que vais-je faire ?" comme disait la chanson. Et bien continuer ! bien sûr ! avec moins de pression mais avec l'idée d'avoir un manuscrit "alpha" pour ARAKNEA - TOME 2 en Mars 2015.

Merci à tous pour votre soutien ^^ et à très vite pour la suite.







#Nanowrimo 2014 ...dernière ligne droite

15:33 0 Comments A+ a-

... and let Araknea sort 'em out
Belle expérience. Le #nanowrimo 2014 m'a permis en moins d'un mois d'écrire environ 200 pages de mon prochain #roman. 200 pages d'un Tome 2, ça donne déjà une petite idée de la couleur, de l'ambiance générale de ce que sera cette suite.

Beaucoup d'entre vous m'ont demandé d'en savoir plus sur les personnages. De vous impliquer davantage dans leur passé, leur trajectoire, de découvrir les relations qu'ils pourraient ou devraient avoir entre eux. Difficile, a priori, d'écrire à la commande, mais je crois que je vous ai entendu. ARAKNEA - Tome 2 est plus psychologique, plus personnel, aussi. J'espère avoir gardé la dimension épique tout en ayant travaillé sur l'empathie. Enfin, pour l'heure, ce n'est qu'un brouillon... on aura le temps d'en reparler.

Mais au fait, pourquoi cette image du premier album légendaire de Metallica ? Simple. La première fois que j'ai découvert ce disque, j'avais 18 ans. Imaginez le choc ! Je vous passe les détails mais quand le second album de Metallica est sorti, j'ai été sinon déçu du moins surpris. Le groupe n'avait pas continué dans la surenchère de trash métal ! J'ai eu du mal à  le comprendre, à l'accepter mais c'est ce virage qui finalement m'a  rendu ce groupe si différent et aussi intéressant.

Disons donc que ce futur TOME 2 est mon RIDE THE LIGHTING ( with the green cover of course), à moi !

#NanoWrimo 2014 : Mon Everest à moi, ...le retour

11:37 0 Comments A+ a-

#Nanowrimo 2014
#nanowrimo is a loooong way

Plus qu'une dizaine de jours avant la fin du #Nanowrimo. Il est temps de faire le point. Comme l'image de mon dashboard le prouve, je suis en voie de réussir ce pari. Les camps de base des 5, 10 et 25000 mots sont déjà loin. Avec 41000 mots sur les 50000 du défi, je ne suis plus qu'à un petit 20 % du trophée tant convoité.

Je ne veux pas me la raconter mais, finalement, écrire n'est pas le plus compliqué. Tomber entre 1000 et 1600 mots par jour est toujours une gageure, certes, mais jusqu'à présent ça été fait sans trop de mal. Le plus difficile, c'est de décider à 21h00 ou 22h30 de se coller à l'ordi et attaquer la feuille blanche. Heureusement, avec un petit warm-up musical, ça vient. 

En octobre, j'ai pris beaucoup de note sur mon Google Keep. Souvent, je m'aperçois que j'ai écrit nombre de scènes dans l'instant. Une idée qui arrive sous les doigts et 1/2 heure plus tard, plusieurs paragraphes sont tombés. 

L'histoire de mon tome 2 commence à prendre forme. Je dois avouer que sans ce coup de pied au cul du Nanowrimo, j'en serai encore à me chercher des excuses ou à coucher rien que des bouts de phrase, des idées,... et tout ça, et bien, ça ne faut rien ! Les meilleures idées ne valent rien, si elles ne sont pas développées ou si mes personnages ne vivent pas les situations.

Quel plaisir surtout, de retrouver mes Main Characters. Je ne pouvais pas les abandonner à la fin de ce Tome 1 en leur laissant croire que le plus dur était derrière eux. Il fallait bien que je torture un peu Mentor, que je pousse dans ses retranchements Isis. Que je donne de l'épaisseur à mes jumeaux frissiens. Que je noue une petite idylle entre Madoka et ( tiens ça je le dirai pas encore ) ou que je couche sur le papier quelques twists qui me trottaient dans la tête.

Même si je termine le 28 Novembre ( je n'écrirai pas le dernier week-end), la route sera encore longue pour ce Tome 2. Vu mon arc narratif, les quelques 62000 mots du premier tome seront dépassés, même si je ne veux pas me perdre dans un roman de 100 000 mots. Peut-être 80 000 mots ? Qui sait ?